Convergence, huile sur toile de Jackson Pollock, 1952

Pléonasmes : j’arrête demain

Nous ne pouvons pas prédire à l’avance si nous allons vous surprendre. Le seul et unique but ici, est de vous faire dresser les cheveux sur la tête en utilisant cette phrase comme un faux prétexte pour introduire un toc dont le maître-mot est l’exagération. Vous avez peut-être reconnu l’objet du délit :  le pléonasme.
Cette intangible figure de style s’immisce partout. Vous connaissez les plus évidents, mais en creusant, il suffit simplement d’ouvrir les yeux et les oreilles pour saisir à quel point nous continuons encore à commettre la faute involontairement, soit par méconnaissance, soit par abus de langage.

La définition du pléonasme est limpide : « figure de style par laquelle on redouble une expression pour la renforcer ». Les auteurs peuvent s’en amuser, mais au quotidien, elle est malicieuse.  En apprenant à mieux connaitre notre ennemi, nous pourrons y faire face mais, n’en déplaise à certains, cela pourrait laisser un sentiment de vide.

Petit exercice : combien avez-vous compté de pléonasmes dans ce qui précède?

Vous avez trouvé ? Il y en a 6*.   Pour vous aider à sortir de cette redondante maladresse, nous en avons listé quelques-uns. Peut-être, allez-vous vous esclaffer de rire ! (et toc, un de plus). En tous cas, la liste est longue. Savourez déjà ceux-ci :

–       Un monopole exclusif
–       Le principal protagoniste
–       Un ciel constellé d’étoiles
–       Une courte allocution
–       Une autorisation préalable
–       Un bref résumé
–       Une bourrasque de vent
–       Les perspectives d’avenir
–       Le taux d’alcoolémie
–       Le tri sélectif
–       Un consensus général
–       Répéter deux fois
–       Un mauvais cauchemar
–       Une période de temps
–       L’arrêt complet
–       Un hasard imprévu
–       Il pleut dehors
–       S’unir ensemble

* Si vous ne les avez pas trouvés, écrivez-nous. 

PARTAGER
Ces articles peuvent vous intéresser

« Autant pour moi » ou « Au temps pour moi » ?

Cette expression est régulièrement utilisée lorsqu’on admet notre maladresse et qu’on souhaite la rattraper. Or, son orthographe divise les francophones...

Les habitants du Lignon, à Vernier, photographiés pour fêter les 60 ans de la cité

La cité du Lignon, à Vernier (GE), fête ses 60 ans. Pour l'occasion, ce quartier, caractérisé par sa longue barre...