Avec Tandem, communiquez par l’actualité

Nous animons votre page d’actualités pour vous rapprocher de vos clients et convaincre vos prospects

En B2B, les chargés d’achats vont au-delà de la qualité objective du produit ou du service

Leurs critères de sélection s’étendent aux garanties de fiabilité de votre entreprise dans son organisation, son éthique, ses réalisations, son niveau d’innovation, son état d’esprit

Votre actualité est factuelle ; en la partageant, vous leur apporterez une réponse concrète sur ces points essentiels et vous positionnerez en partenaire idéal

À prix et prestation identiques, votre crédibilité, vos valeurs et vos engagements font la différence

Doté d’un magazine, votre site Internet devient un média vivant où vous pouvez valoriser votre culture d’entreprise et vos collaborateurs, votre expérience et vos réalisations, vos engagements éthiques et vos prises de position entrepreneuriales. En situation de crise, il vous permet de communiquer immédiatement en direction de vos clients et partenaires.



Ça m’intéresse, je contacte l’agence

Nous développons un dispositif de communication répondant à vos besoins

au rythme qui vous convient, mono ou multilingue

Assurer votre visibilité auprès de vos publics-cibles

La bataille concurrentielle se livre sur Internet. Une page d’actualités vous donnera vie dans l’espace numérique, valorisera vos différences et vous identifiera positivement auprès de vos futurs clients.

Vous qualifier selon les critères de vos futurs clients

100% des acheteurs consultent Internet dans la recherche d’un nouveau fournisseur. Au-delà du produit ou du service, leur évaluation porte sur votre fiabilité dans l’organisation, l’éthique, les références, le degré d’innovation. La communication par l’actualité vous permet de mettre à jour ces sujets tout au long de l’année.

Vous associer à l’évolution de votre secteur d’activité

Vos valeurs sociales et vos engagements éthiques sont des atouts décisifs, car désormais exigés par un nombre grandissant de donneurs d’ordre institutionnels et privés. Votre magazine vous permet de partager vos convictions et soutiens philanthropiques, tout au long de l’année, et favorise un lien d’affinité avec vos clients et de vos prospects.

Réagir efficacement en cas de crise

Crise, incident, atteinte à la réputation, problème opérationnel ; une page d’actualités vous permettra de vous défendre et d’informer vos différents publics en temps réel, sans devoir recourir à l’achat d’espaces.

Vous donner une totale autonomie de communication

pour assurer votre présence et votre visibilité dans l’espace numérique, à un coût imbattable.

Donner la preuve que vous êtes un acteur significatif du marché

En partageant votre actualité et en relatant celle votre secteur d’activité, vous constituerez une source d’information appréciée par de nombreux lecteurs. Prendre voix sur le marché, c’est tenir le rôle de référent vis-à-vis d’une nouvelle génération de professionnels soucieux de transparence et d’authenticité.

Paroles d’entrepreneurs

Nos clients font la Une dans leur magazine online.

Ad Valoris s’entretient avec Sabrina Cohen Dumani, fondatrice et CEO de la fondation Nomads

La fondation indépendante Nomads, reconnue d’utilité publique, invite à une réflexion sur l’avenir et se présente en architecte d’écosystèmes et catalyseur du changement. Elle supervise et coordonne quatre « hubs » portant sur la mobilité, l’efficience énergétique, le futur des jobs et le contrat social 4.0. Sabrina Cohen Dumani répond à nos questions sur la redéfinition d’un progrès au service d’une société innovante, inclusive et durable.

Serge von Siebenthal : « Quand « croissance » rencontre « pénurie » »

Depuis l’origine, les êtres humains font face à des mutations perpétuelles et adaptent leur construction sociale aux évolutions naturelles et aux changements qu’ils provoquent eux-mêmes.
On dirait bien que ce début de XXIe siècle invite l’humanité à une réflexion sincère sur l’exploitation de la biodiversité, creuset énergétique indispensable à nos systèmes de production en tout genre. La question se pose d’autant plus que, pour atteindre leurs objectifs de croissance, les pays doivent se disputer, parfois méchamment, des matières premières ne couvrant pas seulement des besoins d’équipement, mais aussi vitaux.

Matthias Achermann : « La confiance en l’avenir, aussi précieuse que l’énergie »

Cruauté du destin, le conflit russo-ukrainien succède brutalement à la crise sanitaire, rappelant que l’énergie n’est pas seulement un produit de négoce, mais aussi un redoutable levier géopolitique. Notre histoire récente a pourtant connu des précédents avec les deux chocs pétroliers de 1973 (guerre du Kippour) et 1979 (chute du Shah d’Iran). Depuis, en Suisse comme partout en Europe le confort est devenu un droit inscrit en principe immanent de la vie quotidienne. Le signal est pourtant clair. Le renforcement de notre indépendance énergétique nationale est une priorité, dans un double effort de sobriété et de production décarbonée.

Guy Bosméan : « Il n’est pas de vent favorable pour celui qui ne sait où il va »

L’évolution du monde vers un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie familiale est un combat de longue date.
Du « Ne perds pas ta vie à la gagner » de mai 68 à l’esprit start-up prévalant aujourd’hui dans de nombreuses organisations, nous ne pouvons que nous féliciter de notre libération progressive des carcans hérités de la révolution industrielle.

Olivier Cots : « L’économie, de l’énergie transformée »

Les certitudes résultant de la bonne organisation de notre pays s’estompent avec le constat de sa vulnérabilité énergétique.
Après la crise sanitaire, c’est le conflit russo-ukrainien qui vient interférer dans notre équilibre économique. La Confédération nous alarme sur une possible pénurie d’électricité, alors que le pays en produit davantage qu’elle n’en consomme. Nous importons néanmoins pour compenser les fluctuations saisonnières dans la production et la consommation, mais aussi en raison des difficultés de stockage de ce type d’énergie.

Giovanni Vigorito : « Nous figurons parmi les leaders d’un marché où le hasard n’a pas sa place »

Depuis mars 2022, Giovanni Vigorito est de retour aux commandes de Véron Grauer. Une structure qu’il connaît bien pour l’avoir dirigée et fait prospérer durant 16 ans. Il rejoint 160 collaborateurs entre les départements transitaire et logistique, et répond à nos questions sur le projet de l’entreprise face à l’évolution du marché du luxe et aux bouleversements du monde.

Alain Bréau : « De la passion, mais aussi et surtout de la méthode »

Chaque profession possède ses codes, ses façons de faire. La nôtre repose sur quatre principes consubstantiels : sécurité de nos clients et de nos personnels, invulnérabilité des biens confiés, discrétion sacrée de bout en bout, respect des délais d’acheminement. Pour s’accomplir dans un environnement dangereux et antagonique, le transport des objets de valeurs doit aussi s’appuyer sur une ingénierie logistique d’avant-garde. Cette double exigence résume bien l’esprit de Temis Luxurry : ne jamais déroger à nos principes fondateurs grâce à l’amélioration constante…

Stephane Aeschlimann : « La désinfestation ne se limite pas au processus de traitement »

Véritable métier, la désinfestation réunit un large champ de compétences utiles à diagnostiquer, puis intervenir avec efficacité et en toute sécurité. Entomologie, toxicologie, thermique des matériaux, dressage canin pour la détection sont autant de compétences à maîtriser pour opérer dans les lieux de vie envahis par les nuisibles.

Daniel et Frédéric Hofmann : « Nous refusons la dictature du « vite fait bien fait »

Si la réalité restera toujours le grand arbitre de l’aventure humaine, l’accélération du monde en modifie la perception et donne le sentiment d’assister impuissant aux événements qui se succèdent.
On ne pourrait citer meilleur apophtegme que celui de Paul Virilio : « Notre monde est à la fois catastrophique, apocalyptique et merveilleux, il est les deux à la fois. Tout va plus vite, tout est enrichissant et tout est plus dramatique. »
Dans sa critique de la tyrannie de la vitesse, le théoricien de l’architecture prophétisait la terrible influence du virtuel et de l’immédiateté sur nos sociétés et notre rapport à autrui. « Gagner du temps, c’est perdre le monde », dira-t-il.

Henri Barbier-Mueller  : « KHEOPS est une référence solide pour les maîtres d’ouvrage, sur tous les plans »

Après une première expérience professionnelle au sein d’une société de gestion de fonds immobiliers, Henri Barbier-Mueller s’est ensuite naturellement tourné vers l’activité d’investissement, de promotion et de gestion des actifs immobiliers familiaux. Arrivé au sein du conseil d’administration de KHEOPS en 2021, il siège depuis mars 2022 au comité de Direction et répond à nos questions sur la mission de l’entreprise, dans un contexte particulièrement concurrentiel.

Thierry d’Autheville : « Le temps de l’insouciance énergétique est révolu. Mais les solutions existent et les suisses sauront les trouver »

Les Suisses parcourent en moyenne 36,8 km par jour, dont deux tiers en voiture, alors que près de 80 % des foyers possèdent un véhicule. Notre secteur d’activité, l’industrie du parking, répond à la nécessité factuelle du stationnement sans ignorer que le trafic (sans le trafic aérien international) produit un quart des émissions générées sur le territoire national. Nous sommes donc particulièrement concernés par l’évolution des technologies, de l’urbanisme et des habitudes de consommation susceptibles de réduire l’empreinte carbone de la mobilité et de contribuer à l’assainissement environnemental de notre région. Dans cet édito, je partage avec vous quelques constats et réflexions sur ce sujet.

Sophie Tijeras : « Le marché de l’emploi met dorénavant l’entreprise et le postulant sur un pied d’égalité, dans la recherche d’une satisfaction commune »

Dans un précédent article, nous évoquions l’obsolescence des grilles d’évaluation RH héritées de la génération des baby-boomers, face aux aspirations contemporaines des candidats. Ce mois-ci, Sophie Tijeras, notre directrice générale adjointe, partage avec nous son analyse et son expérience sur le sujet du recrutement, pendant et après la crise sanitaire.

Pedro Basilio : « Le temps nous donne raison »

Notre entreprise est née d’une vision ; celle d’un monde où la technologie pourrait sécuriser, réduire les distances, faciliter la communication, offrir un confort supérieur, optimiser la dépense énergétique. La récente crise sanitaire n’a fait qu’amplifier un mouvement déjà bien engagé vers le paradigme numérique, qui ouvre des possibilités gigantesques dont beaucoup restent encore à explorer. Cette industrie 4.0 dans laquelle nous sommes entrés apporte plus de souplesse productive et une alliance toujours plus étroite entre l’homme et ses outils de gestion.

Thierry Ungaro : « Anthropocène, post-mondialisation et post-croissance : ces grands changements interviennent aussi sur les entreprises romandes »

L’évolution de nos sociétés est marquée par la prise de pouvoir des outils numériques à tous niveaux de fonctionnements. Notre temporalité, fondée sur l’extraction des ressources et la production, se heurte à tel point à celle de notre planète, que l’activité humaine entre dans l’ère de l’anthropocène, où elle rejoint les forces telluriques à l’origine des dérèglements terrestres.

Paul Segur : « Le succès d’une entreprise ? La confiance témoignée par ses clients et ses partenaires »

Enfin ! La crise sanitaire s’éloigne, bien qu’il ne faille préjuger de rien et rester prudents. Deux ans après le cortège de mesures drastiques imposées aux entreprises pour pallier à la propagation du virus, que nous laisse cette expérience inédite où la chaîne de production a tout à coup grippé, mettant les travailleurs sur la touche, l’extraction des matières premières et l’industrie de la transformation au ralenti, les entreprises au défi de leur réorganisation, y compris financière.

Valentine Python : « l’innovation technologique nous sauvera-t-elle ? »

Une innovation correspond à une nouveauté utilisée avec succès dans l’économie ou dans la société. Afin que les produits, les développements ou les services soient considérés comme des innovations, ils doivent effectivement représenter une nouveauté.

Ad Valoris s’entretient avec Patrice Duchemin, sociologue de la vie quotidienne

S’il n‘est pas de la responsabilité de l’entreprise d’assurer le bonheur de ses salariés, veiller à leur bien-être est devenu indispensable depuis qu’un virus est venu rebattre les cartes…

Éric Lumbreras : « L’important, c’est la rose »

L’inoubliable et utopique chanson de Gilbert Bécaud célèbre l’espoir, cette belle disposition humaine donnant confiance dans la réalisation de l’avenir.
Pourtant, l’année 2021 n’a apporté que peu de bonnes surprises dans l’évolution de la crise sanitaire ou de l’économie. Dans notre profession, elle aura même exacerbé des problèmes chroniques.

Pascal Stoppa : « 50 ans de Pascal Stoppa SA, du microprocesseur à SpaceX, en passant par le métier de carreleur »

Notre entreprise fête en 2021 son demi-siècle d’existence. Et si son parcours est parsemé de rencontres passionnantes et de projets magnifiques, mais aussi des difficultés inhérentes à toute activité économique, ce qui me semble le plus marquant dans tout cela tient à l’évolution du monde durant ces 50 années passées.

Ad Valoris s’entretient avec Myret Zaki : l’éthique, un modèle économique ?

Après le témoignage de Nicolas Fleury, secrétaire général adjoint de l’organisation ISO à Genève, nous avons le plaisir d’interroger Myret Zaki, journaliste économique réputée et ex-rédactrice en chef du magazine Bilan, sur la notion d’éthique dans le paysage économique suisse. Quatre questions lui sont posées en regard de son nouveau statut d’indépendante.

Miguel Pedro : « 50 ans, et l’avenir devant soi »

En 1971, l’inauguration de la compagnie d’électricité Marc Baud coïncidait avec la naissance du microprocesseur. Une puce de 10 mm2 réussissait à offrir une puissance comparable à celle du premier ordinateur fabriqué par IBM en 1946, une machine monumentale qui occupait une pièce de 160 m3 et pesait 30 tonnes.

Me Alessandro Brenci : « Une ère commerciale nouvelle, assurément, mais encadrée par le droit, nécessairement »

Nul besoin de boule de cristal pour voir dans un avenir immédiat la mutation numérique de la plupart des activités professionnelles. Ce qui pourrait passer pour un acte supplémentaire dans la déshumanisation, est en fait un pas de plus vers de nouvelles règles imposées par les consommateurs eux-mêmes : éthique sociale, transparence, respect des données.

Tandem produit l’actualité des entreprises romandes, mais aussi leurs contenus commerciaux, avec une équipe de rédacteurs fins connaisseurs de l’économie helvétique francophone

Case studies
Tandem produit l’actualité des entreprises romandes, mais aussi leurs contenus commerciaux, avec une équipe de rédacteurs fins connaisseurs de l’économie helvétique francophone

Notre faisceau de compétences

Nous développons notre expertise en 8 points

1
Tandem analyse le positionnement concurrentiel de votre entreprise et déploie avec vous une stratégie de communication alignée sur vos objectifs de leadership et d’image.
2
Tandem conçoit votre magazine online à l’identique d’un média d’information grand public avec un rubricage répondant à vos objectifs de communication et commerciaux.
3
Tandem agit comme votre salle de rédaction, réalise l'ensemble des contenus de votre magazine selon un programme éditorial défini en amont.
4
Tandem publie vos articles de veille sectorielle et lifestyle, par la sélection attentive des informations relevantes de votre secteur d’activité et de vos sujets d'affinité.
5
Tandem produit vos supports audiovisuels, reportages photographiques, achats d'image, motion design, vidéos de présentation commerciale, d’événements, de témoignages collaborateurs ou clients, de works in progress, de processus de fabrication et d’interviews.
6
Tandem pilote vos campagnes d’e-mailing, avec un tracking performant et un service day to day pour les communications événementielles, de relations publiques et de crise.
7
Tandem réalise votre site Internet en miroir de votre modèle économique. Nous déployons votre proposition de valeur selon une logique cognitive fluide et sur la base des recommandations SEO. Nous réalisons un travail d’identité et de thématique visuelles de grande qualité. Nous développons sur mesure, sur base Wordpress.
8
Tandem élabore votre stratégie de communication dans les réseaux sociaux, produit ou relaie vos contenus - articles, vidéos, photos, podcast, dans vos fils d'actualité. L'objectif est de créer une relation d'affinité avec votre communauté professionnelle, de valoriser votre marque employeur et vos prises de position entrepreneuriales.

Votre actualité dans votre propre magazine est le moyen de communication le plus pratique ; mais aussi le plus économique et le plus valorisant, pour vous comme pour vos publics