Cygnes se reflétant en éléphants, Salvador Dalí, huile sur toile

« Autant pour moi » ou « Au temps pour moi » ?

Cette expression est régulièrement utilisée lorsqu’on admet notre maladresse et qu’on souhaite la rattraper. Or, son orthographe divise les francophones et il faut savoir que la plupart commettent cette erreur.
La réponse correcte est : « au temps pour moi » ! Et oui, « autant pour moi », est une version contestataire qui n’est pas reconnue par l’Académie française.

« Autant pour moi »
Certains professionnels défendent la graphie « autant pour moi », par exemple Maurice Grevisse, grammairien belge, soutient qu’il est possible que « au temps » ne soit qu’une altération de « autant ». Selon Claude Duneton, écrivain spécialiste du langage, cette phrase doit s’entendre comme « je ne suis pas meilleur qu’un autre, j’ai autant d’erreurs que vous à mon service : autant pour moi ». Cependant, attention si vous écrivez « autant pour moi » ceci est grammaticalement incorrect.

« Au temps pour moi »
C’est ce que l’on appelle une phrase adverbale, c’est-à-dire qu’elle ne contient pas de verbe. Dans le jargon militaire, les phrases adverbales sont très courantes. Comme avec la locution « au temps ! », qui est régulièrement employée et commande, suite à une erreur, la reprise d’un mouvement.
Alors ok pour l’origine militaire de « au temps », mais comment est-on arrivé à l’expression populaire « au temps pour moi » ?
Tout simplement, car le sens militaire de « c’est à reprendre » a donné lieu à un emploi figuré. Quand on dit « au temps pour moi », cela signifie que l’on admet notre erreur et que l’on va la reconsidérer.

En bref
On retiendra donc que l’expression grammaticalement correcte et validée par l’Académie française est : « au temps pour moi » !
L’expression « autant pour moi » existe aussi, mais a un autre sens, car elle signifie « la même chose pour moi ». Par exemple, si vous allez au restaurant et que votre conjoint commande un plat et que vous souhaitez le même, vous pouvez employer l’expression « autant pour moi » !

PARTAGER
Ces articles peuvent vous intéresser

Publicité : loger tout le monde à la même enseigne

Les élus s’attaquent à la pub. les nouveaux règlements locaux sur les enseignes, pré-enseignes et panneaux publicitaires sont plus sévères....

Nouveau coup dur pour l’affichage dans le canton de Genève… Zurich et Lausanne plus réalistes !

Alors que la décision de Ville de Genève d’interdire l’affichage commercial sera remise en question lors d’un référendum cet automne,...