Les Tricheurs, huile sur toile de Caravage, v.1595

Doit-on écrire « À la cool » ou « À la coule » ?

De ces 2 locutions, laquelle est juste ?
Eh bien, les deux, mon capitaine ! Car être « à la coule » n’est pas être « à la cool ». Quand convient-il de les utiliser ?

À la coule
Être malin, savoir se débrouiller, être bien informé pour tirer profit de certaines situations.
« À la coule » est une expression du milieu du XIXe siècle. Elle a pour origine le jeu de cartes où celui qui connaissait la couleur (la coul’) de l’atout possédait un avantage sur les autres.
Exemple :
chez Vidocq : « Je puis me tromper ; je ne suis pas encore à la coule, moi. »Aujourd’hui, « à la coule » est apparenté au verbe couler et va donc évoquer l’idée d’habileté.
Exemple :
Un groupe de marles qui furent à Mettray nos amis ou non, mais des gars à la coule qu’unissaient les mêmes goûts et dégoûts. (J Genet)

À la cool
Calme, décontracté, détendu.
Cet adjectif invariable est entré dans la langue française.
Son origine remonterait au temps de l’esclavage en Amérique, pour désigner une posture de rébellion passive. Dans les années 50, le saxophoniste Lester Youg le rendra célèbre dans les milieux du jazz, avant que Miles Davis l’immortalise avec son titanesque Birth of the Cool. L’expression « À la cool » signifie à l’origine « un nouveau style ». D’autres mots également très populaires à l’époque, comme « groovy », « rad » ou « fly » ne lui ont pas survécu.
Aujourd’hui, il est polysémique : être branché ou tendance, socialement à l’aise, galant ou mondain. Cool, quoi!

PARTAGER
Ces articles peuvent vous intéresser

Mais d’où vient le mot « scrupule » ?

“J'ai connu autrefois un pauvre homme qui, par scrupule, n'a jamais voulu coucher chez lui, disant que son nom était un nom...

Doit-on écrire « à nouveau » ou « de nouveau » ?

« Je suis de nouveau en retard » ou « je suis à nouveau en retard » ? Comment ne...